Les plaquettes indicatrices pour les horaires des boites aux lettres

En 1868,  M.Thiery serrurier à Paris invente les cadrans émaillés pour indiquer le jour de la semaine ainsi que  le numéro de la levée faite. En 1882, un troisième cadran sera ajouté pour indiquer le nombre de levées par jour. Malgré ces différents cadrans, les usagés n'étaient pas informés des heures des levées. Il faudra donc mettre en place au fil des années des moyens d'information sur les heures des levées.
A partir de 1951, les cadrans émaillés seront remplacés sur les nouvelles boites Dejoie par un système en bakélite indiquant le jour et l'heure de la prochaine levée; ce système étant trop fragile sera supprimé en  1960.  Des tableaux indicateurs en aluminium protégés par des plaquettes plastique fixés par 4 boulons sans tête sont alors mis en service.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

     

Trois boites en bois: Sur celle de 1868 un carton avec les heures des levées était fixé avec des clous; sur celle de 1882 par un système de fer chaud les inscriptions sont en relief sur la boite; sur celle de 1894 les indications sont inscrites sur la porte (restauration comme à l'origine).

     

Sur les boites aux lettres "mougeotte 1900" (valable aussi pour les "mougeotte 1918"),  un cadre en fonte est fixé à droite ou à gauche. Dans ce cadre est glissé une feuille imprimée protégée par une plaque de verre (image 2) ou une plaque de métal peinte à la main (image 3), on trouve aussi des plaques émaillées glissées dans le cadre.

 Certaines boites (ici une Delachanal petit modèle rural vers 1912) possèdent un cadre embouti sur le coté pour écrire les horaires des levées.

        

Sur les grandes boites Delachanal en tôle un indicateur comme ci-dessus pouvait être fixé. Ces modèles d'indicateur ont été peu utilisés car les horaires étaient souvent peints dans les cadres emboutis de chaque coté de la boite.

     

Sur les boites Foulon en fonte l'indicateur est fixé sur le coté gauche dans les trous prévus à cet effet. On plaçait à l'intérieur de l'indicateur des petites plaques émaillées avec les heures des levées et de petits boutons de couleur pour indiquer les jours de relevage. Ce modèle d'indicateur sera peu utilisé car les horaires étaient souvent écrits sur les cotés de la boite. Des plaques émaillées avec les horaires ont aussi été fixées sur ces boites. L'indicateur ci-dessus pouvait être aussi utilisé sur les boites Picard et Sauerbach.

    

Sur les boites mobiles les indications étaient écrites en façade comme ici sur une Delachanal porte arrière 1886 et sur une Delachanal porte avant 1912. Sur la grande boite mobile Lelièvre modèle 1871 les mentions "boite aux lettres" et  "heures des levées" en fonte ont été fixées pour éviter d'avoir à repeindre régulièrement les inscriptions qui s'effaçaient rapidement.

     

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Sur les boites aux lettres Dejoie fabriquées entre 1951 et 1959, un système de barrettes en bakélite indique le jour et l'heure de la prochaine levée ( photo 1). Ce système fragile sera abandonné avant 1960. Sur un grand nombre de boites ce système a été supprimé et une barette en fonte marquée "voir tableau indicateur" a été installée sur la porte pour boucher les trous existants. En même temps une plaquette horaire en aluminium sera fixée sur l'un des cotés (photo 2) ou en façade.
A partir de 1960, toutes les boites aux lettres fabriquées auront un emplacement prévu en façade pour fixer la plaquette horaire en aluminium.

 

  

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Note du 16 novembre 1954 (extrait du bulletin officiel des postes de 1954) concernant l'équipement des boites aux lettres supplémentaires en tableaux indicateurs des heures de levées.

Plaquette très grand modèle 6.5  x 21 cm mise en service 1954.

         

 Plaquettes  6.5 x 14 cm misent en service en 1954.

     

Premier modèle format 6.5 x 15.5 cm qui date des années 1960 réservé aux bureaux avec plusieurs distributions journalières.

            

  Différentes plaquettes   format 6.5 x 15.5 cm milieu des années 1960.

           

Différentes plaquettes  format 6.5 x 15.5 cm début des années 1960 et fabriquées jusqu'en 2003.

          

A gauche le modèle jaune et bleu mis en service en 2003; au milieu le modèle mis en service en 2007 en version verticale. A droite la version horizontale pour les nouveaux modèles de boites Dejoie murale. Sur les 2 derniers modèles un espace est prévu en bas pour coller une petite étiquette indiquant 3 lettres et 3 chiffres en alternance. Ce code identifie la boite dans les bases de données de La Poste et permet aussi aux panélistes testant la qualité de service de vérifer  que la boite est bien relevée en fonction de l'heure indiquée sur la plaquette.

           

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Plaquettes horaires spéciales.

La 1ère plaquette a été gravée spécialement pour les boites de Paris (avant 1980). La 2 ème et la 3 ème sont des plaquettes classiques sur lesquelles des autocollants ont été collés pour les boites de Paris. Enfin la dernière plaquette est une fabrication spéciale (9x 16.6 cm), elle était sur une boite aux lettres Dejoie 1956 installée dans l'aéroport du Bourget jusque dans les années 1970.

Les inscriptions sur ces plaquettes horaires se faisaient au composteur ou à la main. Ensuite avec une pince Dymo manuelle, puis éléctrique.
Les fabricants identifiés sont Gold Lebey à Levallois et la Sodecal à Marnay.

Dans cette rubrique, je ne traite pas les plaquettes horaires des boites aux lettres à vidage rapide, des boites aux lettres modulables (Balmod) ni des nouvelles boites en service depuis 2011.