L'objet du mois

Chaque mois nous vous présentons un objet en vous expliquant son usage postal.

Septembre 2017

 

 

La machine à oblitérer Daguin.

Pour changer, un diaporama avec notre machine Daguin avec le bloc dateur et le bloc publicitaire qui nous ont été offerts par M.G. Un grand merci car maintenant notre machine est complète.
Un petit historique de cette machine figure dans le diaporama.

Juillet - août 2017

    

Boite fermée.

       

Boite ouverte

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Entrée de boite aux lettres pour correspondances pneumatiques à Paris fabrication coffres forts Chéops au début du XX ème siècle.

Cette entrée de boite aux lettres pour correspondances pneumatiques était installée sur la façade d'un bureau de poste parisien. La clef permettait depuis l'intérieur du bureau de fermer  la trappe à courrier après la dernière levée. En actionnant la clef, la mention "ouvert" ou "fermé" s'affichait ce qui évitait aux utilisateurs de forcer sur la trappe.

Juin 2017

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Ensemble de 4 timbres à date horodateurs du services des télégrammes officiels à Paris.

Exceptionnel ensemble de 4 timbres à date horodateurs (ou autoplan) différents (le  3 ème ne comporte pas l'heure donc pas horodateur mais classé avec les 3 autres) qui étaient utilisés par le service des télégrammes officiels géré par le central télégraphique de la rue de Grenelle à Paris  dans le 7 ème.
Ce service était utilisé comme son nom l'indique pour la transmission  de télégrammes voir de pneumatiques (jusqu'au 30 mars 1984 date de suppression du service) pour les services officiels de l'Etat et des officiels en visite en France.
Le dernier timbre à date à droite sur l'image est "arrêté" en 1988 peut-être la fin du service remplacé par le fax.

Mai 2017

   

Cliquez sur les photos pour les agrandir

 Deux boites aux lettres mobiles petit modèle fabrication Lelièvre 1871 et Foucher 1886.

Ces deux boites aux lettres mobiles étaient fixées sur les quais de la gare de Lure en Haute Saône avant 1912  (à partir de 1912 on ne parle plus de  7 h du matin ou de 7 h du soir mais de 7 h et de 19h par exemple). Une boite était  sur le quai en direction de Paris et une sur le quai en direction de Belfort. Ces boites étaient levées par l'ambulant Paris à Belfort ou par des courriers convoyeurs.

La boite aux lettres mobile Lelièvre grand modèle présentée au mois d'avril est elle aussi originaire de Haute Saône. 

Avril 2017

     

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Boite aux lettres mobile grand modèle fabrication Lelièvre 1871.

A l'origine cette boite aux lettres mobile Lelièvre avait les inscriptions "boite aux lettres" et "heures des levées" peintes sur la caisse, sur celle-ci les lettres qui forment "boite aux lettres" ont été soudées et une plaque en fonte "heures des levées" a été vissée pour éviter d'avoir à repeindre les inscriptions qui s'effaçaient rapidement.
Il faut aussi noter qu'il est possible de fermer la trappe à courrier  à l'aide d'un cadenas après la dernière levée. Cette boite était sans doute accrochée sur une gare.

Mars 2017

 

                 

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Boite aux lettres japonaise du milieu des années 1950 ave sa plaque horaire émaillée.

Boite aux lettres offerte par M. Toshihide K grand amoureux des boites aux lettres françaises.

 

Février  2017

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Sacoche de télégraphiste 1949

Sacoche de télégraphiste datée à l'intérieur 1949, elle est en cuir et était portée en travers de la poitrine par les jeunes télégraphistes chargés de livrer les télégrammes et les plis par pneumatique dans Paris.

Janvier  2017

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Balance de guichet Charles Testut pour petits paquets.

Cette balance spécifique ptt avec son plateau rond à gauche pour mettre les poids et son plateau carré pour mettre les petits colis équipait tous les bureaux de poste depuis le début du XX ème siècle. Ces balances furent remplacées par des modèles plus modernes à partir des années 1950. Celle-ci a été utilisée jusqu'au 14 mai 1993 jour de la fermeture définitive de la petite agence postale de Gannes (Oise).

Décembre  2016

 

                             

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Cachet à cire pour le cachetage des chargements 1872.

Le bureau de poste N°2 est ouvert au 5 rue Bourdalou dans le  9ème arrondissement de Paris le 18 juin 1863, la même année il déménage au 5 rue St Lazare dans le même arrondissement puis en 1872 au 2 rue Milton toujours dans le 9 ème arrondissement. Le cachet de cire ci-dessus est mis en service cette année là et restera en service jusqu'au 5 avril 1919 date à laquelle le bureau N°2 est fermé et remplacé dès le lendemain 6 avril 1919 par le bureau de Paris IX installé au 4 rue Hippolyte Lebas dans le 9 ème arrondissement. Ce nouveau bureau assurera dès le 20 avril 1919 la distribution  du courrier pour le  9 ème arrondissement ce qui était fait auparavant par la recette principale de la rue du Louvre.
La particularité de ce cachet à cire est la présence de 2 encoches sur le coté pour laisser passer la ficelle sous la cire, "bricolage" local ou fabrication spéciale ? C'est le seul cachet de cire avec encoches vu à ce jour.
Un grand merci à Jacques M pour le don de ce cachet à cire et nous lui souhaitons une bonne retraite.

Novembre  2016

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Plaques facteur de ville Napoléon III.

Deux plaques facteur de ville époque Napoléon III, celle de gauche fabriquée par Ameling passage du Saumon à Paris et celle de droite fabriquée par Alexis Godillot 54 rue Rochechouart à Paris.
Ce dernier n'est autre que le fournisseur officiel des souliers militaires à partir de 1859, le nom est resté et désigne des chaussures dans l'armée française jusqu'à la seconde guerre mondiale.

Octobre  2016

   

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Boite aux lettres de bureau de fabrication locale avec porte d'une mougeotte.

Cette façade de boite aux lettres a été fabriquée localement en utilisant une porte de boite aux lettres mougeotte. Cette boite était installée sur un bureau de poste du département du Cher après la guerre de 1914-1918. On pouvait donc vider la boite de l'intérieur du bureau pendant les heures d'ouverture et par l'extérieur pendant les heures de fermeture pour porter le courrier à la gare la plus proche.

Septembre  2016

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

"Cocotte", chariot en métal et osier pour le transport des sacs postaux vers 1940-1950.

Cette corbeille roulante servait au transport des sacs postaux et des colis à l'intérieur des bureaux. En attendant de sortir pour une exposition elle est "squattée" par nos chats qui apprécient le confort des coussins installés à l'intérieur !

Juillet - août 2016

Cliquez sur la photo pour l'agrandir

Ceinturon de facteur avec boucle en laiton.

Ceinturon en cuir fauve avec sa boucle en laiton marquée POSTES fabriquée par A Massé et Cie à Paris. Ce ceinturon date des années 1870-1880, il était attribué à tous les facteurs.

Juin 2016

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Cadenas Fichet PTT

Gros cadenas Fichet des années 1930 qui servait aux convoyeurs et aux ambulants pour fermer les wagons postaux à l'aide d'une grosse chaine. Modèle à 5 gorges fabriqué spécialement pour l'administration des PTT.

 

Mai 2016

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Ensemble de 2 timbres à date et d'une griffe poste aux armées 1939-1940 d'un secteur postal ficfif.

Ensemble du secteur postal fictif N°2121 correspondant au bureau de poste de Crémieu dans l'Isère.
Les secteurs postaux fictifs correspondaient à des bureaux de poste civils officiellement désignés pour desservir les formations de la Réserve Générale. Les correspondances expédiées par les militaires étaient obligatoirement remises par les vaguemestres des unités militaires au bureau de poste civil de rattachement pour être oblitérées par le timbre à date à numéro.
Les manches sont peints en rouge afin que l'agent du bureau civil ne confonde pas le matériel d'oblitération civil et militaire. Ce timbre à date à numéro et la griffe ont servi  de septembre 1939 à juin 1940.
Le timbre à date poste aux armées avec étoile dans le bas de la couronne n'a sans doute pas servi en 1939 et 1940 à Crémieu.
Ce même modèle sera utilisé par les bureaux postaux militaires qui désserviront les unités françaises qui occuperont l'Autriche et l'Allemagne en 1945.

 

Avril 2016

 

  

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Ancienne griffe taxe double trait 30 centimes 1878.

Cette griffe a été mise en service le 1er mai 1878 lors du changement de tarif. Elle était appliquée sur toutes les lettres non affranchies de moins de 15 grammes pour indiquer la taxe à percevoir par le bureau de distribution. Les 30 centimes représentaient le double du port d'une lettre ordinaire de moins de 15 grammes.

Mars 2016

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Ancien dévidoir à ficelle en fonte fin XIX ème.

Ce dévidoir très lourd contenait une bobine de ficelle spéciale ptt qui servait à liasser les paquets de lettres. Cet objet très lourd était fixé à l'aide de deux vis sur les tables ou les casiers de tri en bois.

 

Février 2016

 

     

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Petite plaque émaillée (36 x 14 cm) double face pour indiquer les opérations de guichet.

Cette petite plaque réversible était installée au dessus d'un des guichets de l'ancien bureau de poste de Montbéliard (25 Doubs) jusqu'au début des années 1960.

 

Janvier 2016

 

                         

Boite aux lettres mobile Foulon fabriquée entre 1929 et 1939 avec son support pour la fixer.

Photos du bureau de poste de Bayon (Meurthe et Moselle) avec boite aux lettres mobile Foulon, support seul sur la photo du haut, boite décrochée et boite en place sur la carte postale du bas.

Cliquez sur les photos pour les agrandir

Les boites aux lettres mobiles étaient pricipalement utilisées sur les wagons des chemins de fer départementaux, sur les véhicules de la poste automobile rurale ainsi que sur les bureaux de Paris pour la poste par service pneumatique (voir la rubrique sur notre site).
Le bureau de poste de Bayon avait une boite fixée près de la porte d'entrée, cette boite était décrochée et transportée à la gare et confiée au courrier convoyeur de la ligne Nancy à Epinal.

 

Décembre 2015

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Lampe de wagon ambulant vers 1870-1880.

Cette grande lampe (plus de 50 cm de haut) fonctionnait à l'huile de colza. Elle servait à éclairer les wagons postaux jusqu'en 1895 date de la mise en service des lampes à gaz. Jugé dangereux le gaz sera remplacé par l'électricité en 1910. Cette lampe est rare, celle-ci est avec son support qui était fixé aux casiers de tri du wagon. Elle retrouvera bientôt un verre pour qu'elle soit complète.

Novembre 2015

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Casque colonial PTT pour facteur corse fabriqué à Marseille daté 20 septembre 1957.

Dans l'instruction générale sur le service des postes de 1936 (1er fascicule) ,  il est écrit que les facteurs corses sauf les facteurs de ville d'Ajaccio et de Bastia reçoivent un casque colonial en remplacement du chapeau de paille.
L'attribution  de ce casque colonial sera ensuite étendue aux départements d'outre-mer jusqu' à ce qu'il soit  supprimé à la fin des années 1950.

Octobre 2015

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Sacoche en cuir pour facteur releveur vers 1900-1920, la sacoche porte la mention courrier avec des clous et les initiales du facteur ici L A. Cette sacoche ferme avec une serrure de marque Fichet.

Septembre 2015

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Humidificateur de timbres, encrier et porte-plumes PTT

 

Au début du XX ème siècle l'administration des PTT met à disposition des usagers des humidificateurs de timbres, des encriers (l'encre est violette) et des porte-plumes. Ces 3 objets sont marqués "propriété de l'état PTT". L'humidificateur de timbres et l'encrier étaient vissés sur le guichet.

Juillet - août 2015

        

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

                         Deux boites aux lettres mobiles fabrication Dejoie 1951

En 1950 Dejoie devient le nouveau fournisseur de boites aux lettres pour les PTT en remplacement de Picard et Sauerbach. En 1951 (toutes les boites Dejoie sont datées sur le coté) la maison Dejoie sort un modèle de boite mobile qui sera presque uniquement utilisé à Paris pour le service des pneumatiques.
- Celle de gauche était à l'origine peinte en bleu pétrole avec la porte couleur aluminium non peinte comme on peut le voir  sur la photo porte ouverte, elle a été repeinte en jaune après 1962.
- Celle de droite datée elle aussi de 1951 est en couleur d'origine bleu nuit avec les liserés jaunes, couleurs officielles entre 1956 et début 1962, toute la boite était peinte la porte aussi.
Cela permet de déduire que Dejoie a fabriqué un gros stock de boites en 1951 et les a peintes au fur et à mesure des commandes des PTT.
Un nouveau lot de boites mobiles sera fabriqué en 1967, elles seront les dernières boites mobiles françaises. (voir rubrique du site la poste par pneumatiques)

 

Juin 2015

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Boite aux lettres Delachanal mobile pour courrier d'entreprise fabrication entre 1900 et 1912.
Cette boite aux lettres porte arrière a été utilisée sur les courriers d'entreprises et sur les véhicules de la poste automobile rurale

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Véhicule de la poste automobile rurale stationné devant le siège du journal le courrier de la Manche installé à partir de 1931 6 place des Beaux-Regards à Saint Lô, on remarque la boite mobile delachanal installée sur le coté gauche du véhicule pour être surveillée par le chauffeur.

 

Mai 2015

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Carte photo prise dans les années 1930-1940, d'une épicerie nommée "A la boite aux lettres" située au 94 rue Magenta mais dans quelle commune ??? (sans doute en région parisienne).
La boite aux lettres sur cette carte est une rare boite borne fabriquée en 1850 par la fonderie Baudon à Lille.

 

Avril 2015

 

Griffe descriptif de chargement modèle 1859.

Griffe mise en service le 1er juillet 1859 et retirée le 16 octobre 1909. Cette griffe apposée au recto des lettres chargées permettait d'indiquer dans les cases prévues le poids du pli, le nombre de cachets, la couleur de la cire et l'empreinte du cachet de cire.
Le numéro 8831 correspond au bureau de St Laurent sur Oust dans le Morbihan.

Mars 2015


Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

A gauche porte de boite aux lettres en bois urbaine 1890 d'une taille exceptionnelle.

Porte de boite aux lettres urbaine modèle 1890 (restaurée par son ancien propriétaire) sa taille est de 21.9 cm de large par 25.7 cm de haut, à droite pour comparaison une porte rurale "normale" qui mesure 21 cm par 21 cm.
D'habitude les portes urbaines mesurent 22 cm de large par 22.5 cm de haut. 

                   Cette porte urbaine modèle 1890 est la plus grande connue à ce jour.

 

Février 2015

Couronne de machine à oblitérer sécap Paris Départ.

La grande grève de mai 1968 ayant complètement bloqué le pays y compris les services postaux, les PTT décidèrent à partir de 1971 de mettre en place une organisation permettant d'acheminer le courrier en cas de blocage total ou partiel des services postaux de la région de Paris.
En cas de blocage d'un bureau gare, d'un bureau central d'arrondissement ou d'une grosse recette principale de banlieue, le trafic devait être détourné vers un autre centre et en cas de fortes grèves vers le bureau central militaire C (BCM "C") installé à la caserne de Reuilly dans le 12 ème arrondissement de Paris. Le courrier devait être alors oblitéré par du matériel "spécial grève" gravé Paris départ. Cet intitulé ne permettait pas d'identifier le lieu où était traité le courrier évitant ainsi le blocage de ce centre par les grévistes. Si le courrier était traité par le BCM "C" cela permettait de différentier le courrier civil du courrier militaire.
A ma connaissance cette organisation n'a fonctionné qu'une seule fois lors de la grande grève PTT de 1974. Si quelqu'un possède un pli oblitéré avec cette couronne sécap nous faire parvenir une photo pour compléter cet article. Par avance merci.

Janvier 2015

                

             

                

Boite aux lettres en fonte sans doute fabrication Picard-Sauerbach entre 1939 et 1949.
hauteur 46 cm largeur 31.5 cm profondeur 24 cm

Cette boite aux lettres connue au Maroc car installée à Moulay Idriss voir sur internet https://www.flickr.com/photos/45689527@N00/495962914/in/photostream/.
J'ai vu en photo une boite identique exposée à Alès lors de l'exposition Marcophilex 2014. On peut supposer que cette boite pouvait être un essai utilisé en France.
Un ex postier, il y a peu de temps, nous a contacté pour nous proposer deux boites identiques récupérées il y a des années dans l'est de la France. Ceci confirme bien un essai, vu le petit nombre de boites installées. Le coffre et la porte sont différents des boites "classiques" :
- les tenons de la serrure sont creux au lieu de tiges filetées.
- il existe un tenon en haut et un en bas mais pour quel usage ?
- la porte est plus épaisse et présente un léger débord, les dimensions sont plus grandes que sur les boites classiques: largeur 17.7 cm au lieu de 16 cm et hauteur 22.7 cm au lieu de 22 cm.
- il n'y a pas de point à coté du H de "heure' sur la porte.
Voir les photos de notre boite ci-dessus, vous pouvez les agrandir en cliquant dessus.

Décembre 2014

Machine Havas pour percevoir la taxe de la poste restante.

Empreinte d'une machine Havas poste restante.

Testée en 1961 au bureau de Paris 118, cette petite machine est adoptée dans les bureaux à fort trafic de courrier adressé en poste restante à partir du printemps 1963. Cette machine qui tient dans la main imprimait sur les enveloppes une empreinte (voir ci-dessus). Au départ la machine délivrait des empreintes à 0.20 c; 0.30 c; 0.40 c; 0.70 puis 1 franc, il fallait donc changer la pièce gravée à chaque changement de tarif. A partir de mai 1978, la machine délivre des empreintes marquées TaxePR (taxe perçue) donc plus de problème lors des changements des tarifs.
Cette machine était surnommée la savonnette (en raison de sa forme) ou la grenouille (car lorsque l'on presse le grand bouton pour déclencher une empreinte on fait rouler la machine sur l'enveloppe, elle fait un petit "saut") et parfois la "boite à cornes" ( car des personnes infidèles se faisaient adresser des "courriers du coeur" en poste restante).
Cette machine a été utilisée au moins jusqu'en 1993.

Novembre 2014

Griffe avion accidenté.

Cette grande griffe en laiton (8.5 cm de long) a été utilisée par la section avion du bureau gare de Paris PLM. Elle date sans doute du début des années 1930. Les accidents étaient assez fréquents et il y avait beaucoup de plis détériorés et retardés ce qui explique la fabrication de cette griffe.

Octobre 2014

Lettre timbre pour boite Foulon poste aérienne.

A partir de 1932 des boites aux lettres Foulon poste aérienne (voir la boite sur notre site rubrique les boites aux lettres page 2) sont installées dans les gares et dans les grandes villes, notamment sur les recettes principales et  à Paris sur les centraux d'arrondissement (voir carte postale et agrandissement ci-dessous).
Comme dans toutes les boites fixes, il y a une lettre timbre. Celle-ci, spécifique, est marquée AV pour avion avec le numéro du bureau (ici Paris XIX). Ces boites n'étaient pas relevées par le bureau sur lequel elles étaient installées mais par des facteurs équipés de triporteurs manuels ou électriques (voir une superbe photo en haut de la page 7 du N°14 de Charge Utile hors-série consacré aux véhicules de La Poste) qui apportaient directement le courrier au bureau centralisateur avion.

Bureau de Paris V rue de l'Epée de Bois vers 1936-1950

Agrandissement de la boite.



 
Septembre 2014

Timbres à date de deux ambulants de mobilisation 1914 au dernier jour d'utilisation.

Bien avant le début du conflit avec l'Allemagne, le gouvernement avait préparé un plan de mobilisation qui prévoyait d'utiliser l'ensemble des trains pour le transport des soldats, des chevaux et du matériel militaire. Les parcours des trains militaires étaient biens différents de ceux des lignes civiles.
Sur le plan postal, l'administration des PTT devait donc accrocher les wagons-poste à ces trains militaires. Les PTT avaient donc fait fabriquer des timbres à date (modèle 1884 donc fabriqués avant 1904) qui seront utilisés quelques mois pour la grande majorité d'entre eux. Ces  timbres à date se distinguent des autres  timbres à date  ambulants par la suppression de la lettre de brigade (A, B, C, D, E, F, H ou G) dans le bas de la couronne et par l'indication d'une section (voir photo ici 2ème section). Les trains militaires étaient très lents car il fallait s'arrêter fréquemment pour nourrir et abreuver hommes et chevaux voyageant ensemble dans des fourgons destinés aux marchandises. Les postiers ambulants devaient donc être "relevés" une ou deux fois sur les lignes longues donc changement des timbres à date.

 

 

Juillet - août 2014

Boite aux lettres mougeotte Foucher Delachanal grand modèle avec porte spéciale.

Cette boite aux lettres Foucher et Delachanal grand modèle a été fabriquée début 1900, à l'origine elle avait une porte marquée "lettres". Cette boite fait partie des premières boites fabriquées en série pour le relevage à domicile du courrier dans les entreprises ou chez les particuliers.
Vers 1912 la porte a été remplacée par une porte type gare de Paris avec des cadrans concentriques qui n'indiquent pas comme les autres boites que "la levée est faites" mais que "la prochaine levée aura lieu à X heures et X minutes".
La carte photo ci-dessous montre la même porte montée sur une boite mougeotte Savava Delachanal 1918, c'est la seule photo connue à ce jour avec une boite aux lettres mougeotte avec cette porte.


Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Juin 2014

                                      Boite aux lettres indicateur de bureau fabrication Foulon 1938.

Cet appareil était fixé sur la façade des bureaux, deux tiges en métal traversant le mur permettait au postier de modifier les heures des levées de la boite aux lettres sans sortir du bureau.
Cet indicateur est le dernier modèle fabriqué, en 1939 les indicateurs de bureau sont supprimés.